Augmentation du nombre d’arnaques SCAM TECH

Augmentation du nombre d’arnaques SCAM TECH

Dans le cadre de nos interventions informatique à domicile et dans les entreprises, nous constatons l’augmentation sensible de « SCAM-TECH ». Ces messages lorsque vous consultez un site internet bloquants littéralement votre navigateur internet et vous affiche un numéro de téléphone à contacter pour permettre un dépannage.

Votre PC n’est pas infecté il s’agit d’une arnaque.

Les arnaques de support téléphoniques ou “tech scam” en anglais sont de plus en plus courantes.
A l’origine, il s’agissait de campagnes téléphoniques se faisant passer pour Microsoft, ces arnaques ont aussi été élargies à des pages WEB bloquant plus ou moins le navigateur WEB et affichant un message indiquant que l’ordinateur est infecté afin de faire téléphoner à un support téléphonique, parfois se faisant passer pour Microsoft, afin de vous faire acheter des logiciels de désinfection/nettoyage à des prix exorbitants.
Si l’arnaque ne fonctionne pas bien, cela peut tourner à du chantage en bloquant l’ordinateur, soit en insérant un mot de passe Syskey, soit en insérant un “Winlocker” qui va empêcher le chargement de Windows en affichant un message disant de rappeler ce support téléphonique.

Au final, l’internaute peut se faire demander des centaines d’euros pour réparer son ordinateur.

Apparus d’abord aux Etats-Unis, elles ont été ensuite, comme c’est souvent le cas, ces arnaques ont été ensuite internationalisés souvent via des traducteurs automatiques. Ces messages comportent donc comme bien souvent des fautes de syntaxes.
Les logiciels d’optimisation et de désinfection peu fiables utilisent aussi maintenant ces arnaques via leurs support, notamment le très connu Reimage Repair semblent en faire la pratique, d’après des remontés utilisateurs, certains se sont fait demander plusieurs centaines d’euros pour désinfecter leurs ordinateurs.

De manière générale, ces arnaques de support téléphonique utilisent et s’inscrivent, dans les arnaques plus larges des fausses alertes de virus.

2014 © ELEANE.COM